« L’opéra du villageois » du camerounais Zora Snake convoque ciel et terre

Artiste performeur camerounais, Zora Snake utilise la scène comme moyen d’expression total où danse, musique et texte sont au service d’une pensée politique brûlante et révoltée. Entier et intense, il jette son corps dans la lutte pour que son engagement, ancré dans ses origines et son village natal, rayonne sur le reste du monde. Avec l’Opéra du villageois, l’artiste se lance dans un rituel expiatoire où s’invitent un poème d’Aimé Césaire « À l’Afrique », la musique en live de Maddly Mendy-Sylva, son propre chant solaire et terrien, le pillage colonial, la restitution des oeuvres d’art et la fonction du masque, objet d’art ou accessoire cérémoniel .

A travers un rituel d’enterrement, convoquant terre et sel dans un geste chorégraphique pétri de symboles, Zora Snake irradie de l’urgence à ne pas laisser s’imposer le silence.

Voici les dates à venir du spectacle l’Opéra du Villageois :
– 19 juin, « le Festival les Invites » à Villeurbanne,
– 26 et 27 juillet, « le Festival de Grands Chemins », Aix-les-thermes

Une video de Christophe et Cecile Barreyre

La performance à été présentée par le théâtre 14.