La chute des relations commerciales entre Israël et le Maroc

La crise au Moyen Orient a un impact négatif sur les relations entre Israël et le Maroc notamment sur le plan économique. Des échanges commerciaux entre les deux Etats qui étaient avant la crise très florissants.

L’année dernière, le Maroc et Israël ont connu une forte croissance de leur commerce bilatéral, avec la mise en œuvre des Accords d’Abraham. Presque tous les médias marocains ayant traité du sujet en 2023 ont souligné la croissance exponentielle du commerce entre le Maroc et Israël, avec des titres faisant état de taux de croissance dépassant les 150 %.

Suspension des vols de la Royal Air Maroc  

Cependant, avec le début de la guerre à Gaza, une inversion de fortune s’est produite, entraînant l’effondrement des données commerciales entre le Maroc et Israël. Bien que les liens en matière de sécurité et de défense restent intacts, avec la vente florissante de drones létaux et de logiciels espions israéliens au Maroc, la pression publique sur le gouvernement marocain et un Israël distrait ont conduit à reléguer les liens commerciaux au second plan. À tel point que la compagnie aérienne phare marocaine, la Royal Air Maroc, a été contrainte de suspendre ses services vers Israël à partir d’octobre 2023, constituant le premier indicateur de ce qui allait suivre. Les déplacements entre les deux pays ont cessé.

Echanges commerciaux en chute libre

 Les préoccupations en matière de sécurité ont également entraîné une réduction de la présence officielle d’Israël au Maroc. Les statistiques officielles du commerce israélien, telles que rapportées par les médias marocains, montrent que le commerce entre les deux pays a chuté de plus de 60 % après octobre 2023, citant des données du gouvernement israélien.

L’impact d’un effondrement du commerce dans le cas du Maroc est aussi spectaculaire que sa croissance initiale. En effet, tandis que les exportations d’Israël vers l’Égypte, Bahreïn, la Jordanie et les Émirats arabes unis ont réussi à croître à deux chiffres de 2022 à 2023, elles ont enregistré une croissance massive à trois chiffres de 128 % avec le Maroc, rendant une inversion potentiellement plus douloureuse. Dans l’ensemble, et à l’échelle mondiale, les exportations d’Israël ont baissé de 6 % en 2023 par rapport à 2022, en raison d’une propagation générale de l’insécurité, de l’instabilité et des effets de la guerre dans la région.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici