Une cellule de Daech de vingt « combattants » derrière le tueur de Sousse

Partages

D’après des sources sécuritaires qui se sont confié à Mondafrique, le tueur de Daech qui a assassiné trente huit personnes à Sousse avait été aidé dans son forfait par une « cellule » djihadite d’une vingtaine de personnes. Plusieurs d’être eux ont pu être interrogés par la police, racontant comment l’auteur de la tuerie avait été entrainé en Libye. Mais son passeport, retrouvé à son domicile, ne comportait aucun tampon particulier des douanes libyennes. Un signe supplémentaire du caractère totalement poreux des 600 kilomètres de frontière tuniso-libyenne, cette zone où sévissent des groupes de trabendistes revendiquant une identité salafiste

Partages