Un parent de la présidente centrafricaine attrapé par les douanes avec 35000 euros en liquide

0
798
Partages

Soutenue par Laurent Fabius, dont le fils Thomas fréquente les boîtes de nuit de Bangui, la nouvelle présidente centrafricaine, Catherine Samba Panza, surveille mal sa propre famille. Un de ses plus proches parents s’est fait pincer, il y a quelques jours, par les douaniers français à l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle en possession de 35 000 euros en liquide. Le retour de la Françafrique?

Catherine_SambaLa saisie de 35 000 euros en liquide sur un proche de la nouvelle présidente centrafricaine n’a pas été ébruitée par Paris. L’affaire ne va pas redorer le blason de la première dame de plus en plus critiquée par la France pour son inaction. L’enquète que cette dernière a commandité à Paris auprès d’un « privé » sur les biens de l’ancien président Bozizé, une information révélée par « Jeune Afrique », ne saurait masquer les propres frasques de sa famille.
Fabius à la manoeuvre
A vrai dire, lorsqu’il s’est agi en début d’année de remplacer Michel Djotodia, son prédécesseur, l’Elysée avait un autre candidat dans la poche, Karim Meckassoua, un musulman réputé intègre, ancien compagnon de route de Bozizé dont il s’était éloigné ces derniers temps. Meckassoua était également soutenu par le président congolais Sassou Nguesso qui avait promis d’aider à payer les fonctionnaires centrafricains si son poulain était choisi. Laurent Fabius en a décidé autrement. Malgré le souhait de l’Elysée et de Sassou, le ministre a imposé Catherine Samba Panza sur le thème :  c’est une femme, issue de la société civile, catholique…
Est ce un hasard si l’on a aperçu, en décembre, le fils du ministre français des Affaires Etrangères, Thomas Fabius, dans la seule boîte de nuit de la capitale? Ce dernier qui est, rappelons-nous, l’heureux bénéficiaire d’un luxueux appartement à Paris d’une valeur de sept millions d’Euros, serait-il en affaires avec les nouveaux maîtres de Bangui? A moins qu’il ne partage avec Jean-Christophe Mitterrand, le fils de l’ancien président en charge un moment de la cellule africaine de l’Elysée, un penchant coupable pour les belles Africaines!

Partages