Un 2e prisonnier djihadiste libéré repris en Algérie

Partages

L’un des 209 prisonniers libérés au Mali début octobre en échange de quatre otages a été repris en Algérie le 16 novembre à Tamanrasset, a annoncé le ministère de la Défense nationale algérien.

« Le terroriste El Hocine Ould Amar Ould Maghnia, dit « Maïs », 32 ans, a été arrêté après un minutieux suivi de ses mouvements douteux, dès son entrée en territoire national », précise le communiqué.

Il était le 19e sur la liste de 209 noms des personnes élargies des prisons maliennes par les autorités de Bamako, à la demande des ravisseurs de Soumaïla Cissé, Sophie Pétronin, Pier Luigi Maccalli et Nicola Chiacchio.

L’Algérie réitère son opposition à de telles négociations, que le ministère de la Défense nationale qualifie de « pratiques douteuses contraires aux résolutions onusiennes incriminant le versement de rançons aux groupes terroristes. » Le ministère de la Défense les impute à des « parties étrangères », visant sans doute la France.

Un premier combattant djihadiste avait été repris en Algérie il y a quelques jours.

Partages