Total reçoit le ministre guinéen du pétrole

Partages

Le ministre des Mines et des Hydrocarbures de Guinée équatoriale, Gabriel Obiang Nguema Lima, est arrivé ce matin à Paris pour une visite de deux jours. Au programme, des rencontres avec le groupe Total

La rencontre entre le ministre guinéen du pétrole et le groupe Total portent sur l’exploitation du gaz et du pétrole. Dans le secteur de l’exploration gazière notamment, la Guinée équatoriale prévoit d’attribuer d’importants contrats dans les années à venir. Total, qui a déjà le monopole de la distribution du pétrole dans ce pays, est bien sûr intéressé.

Mais voilà, l’ambiance n’est pas franchement à la joie entre Paris et Malabo. La faute entre autres au dossier des biens mal acquis (BMA) qui a connu un rebondissement judiciaire hier. Pour mémoire, la Guinée équatoriale, qui estime que la France n’est pas compétente pour juger ce dossier, a porté l’affaire devant la Cour Internationale de Justice (CIJ) de La Haye, le principal organe judiciaire des Nations Unies.

Une demie victoire des Guinéens

Hier, la CIJ a finalement tranché. D’un côté, elle s’est déclarée incompétente au sujet de la violation ou non par la France de l’immunité diplomatique du vice-président de Guinée équatoriale et fils du Président Obiang. De l’autre, elle s’est déclarée compétente pour « se prononcer sur le statut diplomatique de l’immeuble » situé 42 avenue Foch à Paris. Cet immeuble abrite l’ambassade de Guinée équatoriale à Paris, mais il a été perquisitionné puis saisi par la justice française qui a aussi pris les meubles, œuvres d’art et voitures qui s’y trouvaient…

Reste à savoir si la France et notamment le Quai d’Orsay continueront de faire preuve de surdité à l’encontre de son partenaire africain où Total cherche à se développer…

Partages