la Libye repoussoir des migrants illégaux

default

On découvre sur la photo prise à Tripoli en Libye par le mensuel « le Monde Diplomatique » un petit groupe d’entrepôts de fortune posé au bord de l’autoroute, en fait une prison secrète pour les migrants venus d’Afrique sub saharienne.

« Précédemment utilisé pour stocker des matériaux de construction, écrit le Monde Diplomatique, le site a rouvert en janvier 2021 avec des murs rehaussés, surmontés de fil barbelé. Une douzaine d’hommes en tenue de camouflage noir et bleu, certains armés de kalachnikovs, se tiennent autour d’un conteneur faisant office de bureau. À l’entrée du complexe, un panneau indique « Tribunal pour migrants illégaux ». En réalité, il s’agit d’une prison secrète. On l’appelle Al-Mabani, ce qui signifie tout simplement « les bâtiments ». C’est là qu’Aliou Candé, jeune homme de 28 ans originaire de Guinée-Bissau, a été amené le 5 février 2021 à 3 heures du matin ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.