« Tebboune et les généraux à la poubelle »

Partages

Depuis vendredi en début d’après midi , ce sont des millions de manifestants qui ont pris d’assaut les rues de l’Algérie pour manifester leur rejet massif de l’actuel régime algérien, sans ménager l’armée comme cela avait pu être le cas aux débuts du Hirak voici deux ans.

Comme un certain vendredi 22 février 2019, début de la fin du rêgne du président Bouteflika, ce vendredi 26 février 2021, des millions d’algériennes et d’algériens ont occupé les rues du pays malgré les menaces, la répression policière, les intimidations et la forte propagande médiatique. Leurs slogans sont on ne peut plus clairs : « Tebboune et les Généraux à la Poubelle », « Daoula Ouled Lahram », « Algérie Indépendante », etc

 

Abdemadjid Tebboune, son premier-ministre Abdelaziz Djerad et de nombreux hauts responsables de l’actuelle Institution militaire sont clairement ciblés par des manifestants en colère, enragé par la situation actuelle très préoccupante de leur pays. Contrairement au 22 février 2019, ce vendredi 26 février 2021, les manifestants algériens ont pris conscience du danger encouru par leur pays en raison des fortes difficultés économiques ou financières qui ne cessent de s’aggraver

Il reste que cepuis le début des marches imposantes de ce vendredi,  le réseau internet a connu de fortes perturbations, voire des coupures intempestives, empêchant ainsi les manifestants qui participent à ces marches contestataires de diffuser des « Live » Facebook ou d’envoyer des vidéos immortalisant ainsi la reprise impressionnante du Hirak à travers toutes les régions du pays

i

o

Partages

3 COMMENTS

  1. La majorité de nos compatriotes a finalement compris, que seul le changement de regime sauvera le pays. La révolution pacifique est en marche.

Comments are closed.