Tchad, l’ex chef de groupe armé Baba Laddé nommé Directeur du renseignement. 

Baba Laddé, le « père de la brousse » en langue foulbé et de son vrai nom Mahamat Abdoul Kadre a été nommé Directeur Général du service tchadien des Renseignements et des Investigations selon un décret présidentiel publié jeudi 14 Octobre 2021. Cet ancien chef peul d’un groupe armé centrafricain passe pour être proche de la France. Sa soudaine promotion témoigne de l’alignement du régime tchadien sur la diplomatie française en Afrique. Y compris pour des possibles opérations de déstabilisation dans les pays voisins comme la Centrafrique.
 
 
Mahamat Idriss Déby Itno et Baba Laddé le 6 Octobre 2021 à Ndjamena
 
 
Cet officier de gendarmerie est un ancien chef de groupe armé peul entré en rébellion en 1998 en fondant le groupe armé Front populaire pour le redressement (FPR). Après plusieurs années passées dans l’opposition armée contre le régime de N’Djamena, au Nigeria et au Darfour, le FPR s’était installé en 2008 dans le nord Centrafrique où il avait tenté de décliner son ambitieux objectif politico-militaire : renverser les régimes centrafricains et tchadiens et créer un État Peul du Soudan à la Mauritanie.

Des groupes armés aux Palais nationaux 

 
Condamné le 6 décembre 2018 à huit ans de prison ferme, après quatre ans de détention dans un prison située dans l’extrême nord du Tchad, Baba Laddé avait été gracié le 10 août 2020 par feu le Président Idriss Déby Itno (IDI). Baba Laddé avait ensuite soutenu IDI à la présidentielle d’Avril 2020, puis après la mort du maréchal s’est rapproché de son fils Mahamat Idriss Déby dit « Kaka » devenu ensuite Président du Conseil militaire de transition (CMT).
 
Le 6 octobre dernier, l’ancien chef rebelle avait appelé tous les mouvements politico-militaires tchadiens à rentrer au pays appelant à « faire confiance à cet homme » se référant au Président du Conseil Militaire de Transition à la sortie de son entretien avec Mahamat Idriss Déby Itno. C’est dans la foulée, le 14 Octobre qu’un décret présidentiel était publié confirmant la nomination de Baba Laddé au poste stratégique de directeur du renseignement tchadien
.

L’appel aux Peuls contre la Russie 

 
Cette nomination intervient après une prise de position publique du 24 Septembre 2021 dans laquelle Baba Laddé déclare appeler « tous les Peuls, les amis des Peuls ou plus simplement ceux attachés aux droits humains à se mobiliser contre Wagner. Toutes les communautés centrafricaines sont victimes des exactions barbares des mercenaires Wagner, mais particulièrement les Musulmans et encore plus particulièrement les civils Peuls. Les civils Peuls en RCA se font massacrer dans l’indifférence générale. Nous devons tous nous mobiliser pour arrêter ces crimes contre l’humanité. Nous condamnons Hassan Bouba, un fils du FPR qui a choisi d’être complice du massacre de son propre peuple pour quelques billets donné par l’illégitime président Touadera (…) Le combat est total contre les mercenaires Wagner et les alliés locaux de ces barbares. »
 
La nomination de Baba Laddé à la tête des renseignements tchadiens pourrait donc succéder à un regain d’activité des réseaux armés  particulièrement en Centrafrique, où sévissent déjà deux groupes armés peuls (l’UPC et les 3R) qui ont déjà pris les armés contre le régime de Bangui au sein de la Coalition rebelle des Patriotes pour le Changement (CPC) face aux forces loyalistes appuyés par les mercenaires russes du groupe Wagner…le chef des services tchadiens, adossé aux services français, pourrait chercher à déstabiliser le président Touadera définitivement coupable aux yeux de Paris d’avoir pactisé avec les Russes. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.