Tableaux de Guéant, Le Point condamné

Partages

Le tribunal de Paris vient de donner raison avocat de Djibouti, Mohamed Aref, accusé par « le Point » de blanchiment pour avoir financé la vente d’un tableau appartenant à Claude Guéant à un avocat malaisien. Faute de la moindre preuve, l’hebdomadaire français doit verser 3000 euros à Maitre Aref et 1500 euros à Claude Guéant.

Partages