Sanctionné par la confédération africaine de foot, le Maroc va faire appel

Partages

Les sanctions étaient attendues par le Maroc, elles sont tombées vendredi 6 février à l’issue d’une réunion du comité exécutif de la Confédération africaine de football. Pour avoir refusé d’accueillir la CAN 2015 aux dates prévues en raison du risque Ebola, le Royaume chérifien s’est vu suspendre pour les éditions 2017 et 2019 de l’épreuve. Une sanction assortie de deux amendes : l’une, réglementaire, d’un million de dollars, l’autre, « spéciale », de plus de huit millions d’euros « en réparation de l’ensemble des préjudices matériels subis par la CAF et les parties prenantes du fait du désistement survenu », l’instance estimant que la « force majeure » ne pouvait être invoquée en l’espèce. Selon des sources proches du dossier, la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a l’intention de faire appel auprès des juridictions compétentes pour obtenir une réduction de la suspension.

Partages