Rebrab, Ag Ghali et Desmond Tutu, « Africains » de l’année

Comme chaque année,  le magazine d’information Jeune Afrique, a dévoilé la liste des “50 personnalités” africaines les plus influentes pour l’année 2018.

Quatre Algériens font partie de ce club fermé des personnalités les plus en vue de l’année. Il s’agit de l’homme d’affaires Issad Rebrab. Le patron du groupe privé Cévital est classé à la 19ème place. La diplomate Leile Zerrougui arrive en seconde position (24ème en Afrique). Le PDG de Sonatrach, Abdeloumène Ould-Keddour est classé à la 27ème position, tandis que l’ancien ministre des Affaires Etrangères, Remtane Lamamra pointe à la 30ème position.

Dans ce classement, homme d’affaires et philanthrope nigérian Aliko Dangote occupe le haut du tableau. Il est suivi de sa compatriote, la romancière Chimamanda Ngozi Adichie. Le Marocain, Mostafa Terrab, PDG du groupe OCP complète le podium.

Chose étrange, des terroristes, comme le malien Ag Ghali, qui à la tète de son mouvement avait fair régner la terreur au Nord Mali,  figurent dans cette liste. Le terroriste malien côtoient l’ancien président du Nigéria, Olusegun Obasanjo ou encore le prix Nobel de la Paix, le sud-africain Desmond Tutu.

Previous articleLes comptes secrets du clan Sassou
Next articleCongo-Brazzaville, arrestations arbitraires
Ancien du Monde, de Libération et du Canard Enchainé, Nicolas Beau a été directeur de la rédaction de Bakchich. Il est professeur associé à l'Institut Maghreb (Paris 8) et l'auteur de plusieurs livres: "Les beurgeois de la République" (Le Seuil) "La maison Pasqua"(Plon), "BHL, une imposture française" (Les Arènes), "Le vilain petit Qatar" (Fayard avec Jacques Marie Bourget), "La régente de Carthage" (La Découverte, avec Catherine Graciet) et "Notre ami Ben Ali" (La Découverte, avec Jean Pierre Tuquoi)