RD Congo, hommage à Luc Nkulula, brûlé vif

    Partages

    Luc Nkulula, figure du mouvement citoyen La Lucha en République Démocratique du Congo, est mort dimanche vers 2h00 du matin, brûlé vif dans sa maison du quartier Himbi à Goma. Il avait 33 ans.

    « Tu étais l’incarnation même de notre intrépidité, de notre esprit rebelle, de notre amour sans borne pour le Congo », a réagi La Lucha via Twitter.

    Luc Nkulula était devenu l’une des icônes de la jeunesse congolaise le 22 décembre 2016, lorsqu’il s’est tenu debout sur un camion de police, le point levé comme pour défier la répression des manifestations par le pouvoir contre la prolongation du mandat de Joseph Kabila, rappelle dans le journal Le Congo libéré Timo Mueller, chercheur sur la RDC à Human Rights Watch. Plusieurs voix se sont déjà élevées pour demander à la mission de l’ONU en RDC (Monusco) de sécuriser les lieux du drame, afin qu’une enquête internationale puisse être diligentée.

    A Goma, personne ne croit à l’accident. Surtout pas le chef duquartier Himbi où a lieu le drame, Mutete Mwenyemali Hassan. « Quelle est l’origine, il est difficile de le dire, mais on peut essayer de retracer un peu. Parce qu’on nous a dit que c’était à minuit, il n’y avait pas du courant. Donc on sous-entend que le feu peut être d’origine criminelle. »

    Partages