Rached Ghannouchi, candidat aux Présidentielles?

Partages
Les islamistes tunisiennes entretiennent le mystère sur leur stratégie pour l’élection présidentielle de 2019. Les adversaires des islamistes verront dans le suspense entretenu une preuve supplémentaire de la duplicité du mouvement Ennahdha. ’ancien ministre des Affaires étrangères et dirigeant d’Ennahdha, Rafik Abdessalem, a affirmé qu’une éventuelle candidature de Rached Ghannouchi aux élections présidentielle de 2019 n’était pas à exclure. Gendre du « Cheikh », Rafik Abdessalem, a ajouté, toutefois, qu’il est prématuré de parler de ce sujet alors que l’échéance électorale est encore lointaine.
Incertitudes  tunisiennes
Pour l’instant, on ne sait pas encore si les islamistes d’Ennadha participeront au gouvernement remanié qui doit être annoncé dans les jours qui viennent. On ignore même si le chef de gouvernement actuel, Youssef Chahed, sera reconduit
Partages
Previous articleUnion Africaine, la Mauritanie ne fait pas recette
Next articleLibye, la mission impossible de Ghassan Salamé
Ancien du Monde, de Libération et du Canard Enchainé, Nicolas Beau a été directeur de la rédaction de Bakchich. Il est professeur associé à l'Institut Maghreb (Paris 8) et l'auteur de plusieurs livres: "Les beurgeois de la République" (Le Seuil) "La maison Pasqua"(Plon), "BHL, une imposture française" (Les Arènes), "Le vilain petit Qatar" (Fayard avec Jacques Marie Bourget), "La régente de Carthage" (La Découverte, avec Catherine Graciet) et "Notre ami Ben Ali" (La Découverte, avec Jean Pierre Tuquoi)