Quand Hassan II voulait attaquer la Mauritanie

Partages

Boumedienne, le retour ! Les vidéos de nombreux discours non médiatisés de l’ancien Président algérien sont mises en ligne sur Youtube. Autant d’éclairages sur notamment la guerre des sables antre le Maroc et l’Algérie

Beaucoup regrettent aujourd’hui l’absence en Algérie d’hommes d’Etat de la trempe du défunt président Boumedienne. Et ils ont raison lorsqu’on redécouvre, cinquante ans après, les discours de ce grand leader algérien..Dans l’une de ces vidéos, Boumedienne revient avec brio sur tous les aspects du conflit algéro-marocain.

A l’argumentation classique d’Alger dans ce dossier, Boumediene a ajouté des considérations historiques moins connues. Ainsi évoque-t-il le démantèlement, pour les besoins des négociations séparées avec Mendès-France et Edgar Faure, des armées de libération tunisienne et marocaine qui devaient faire partie d’une seule Armée de Libération Maghrébine. L’ALN algérienne a du continuer le combat seule. Les « aides » des deux pays voisins ne pouvaient compenser sérieusement ces défections. 

Les vues d’Hassan II sur Tindouf

Feu le Président Boumediene est revenu souvent dans ses discours, sur « la guerre des sables » marocco-algérienne d’octobre 1963. Selon lui, Hassan II avait demandé au premier gouvernement de l’Algérie indépendante de mettre à sa disposition la ville de Tindouf. Il s’agissait pour lui d’en faire une grande base militaire d’où le souverain marocain souhaitait attaquer la jeune République Islamique de Mauritanie. Le territoire de cette nation naissante, ainsi que la ville de Tarfaya, étaient revendiqués alors par le royaume alaouite. 

Ould Daddah, le valet d’Hassan II

Boumedienne ajoutait: « C’est parce que la direction politique algérienne dont je faisais partie n’a pas donné suite à la demande de Hassan II, que l’armée marocaine a occupé les localités algériennes proches de la frontière avec le Maroc…Boumediene poursuivait son discours en égrenant ses reproches à Mokhtar Ould Daddah qu’il surnommait « le valet de Hassan II à Nouakchott », depuis sa volte-face au profit du Maroc

Partages
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Sisi
Invité
Sisi

Un homme avec une intelligence extraordinaire un président irremplaçable il n y a pas photo vous avez bien vu le jour de son enterrement et les personnalités qui étaient là. Et toi qui le critique qui es tu ????? va voir la vidéo si il était mauvais comme tu veux nous FAIRE CROIRE pourquoi il était autant aimé

MoAngel
Invité
MoAngel

Boukharouba, Boutefrika avec leur parti unique FLN stalinien ont dilapidé toutes les réserves du pétrole et gaz, du présent et même des générations á venir. Des milliards de dollars, sont partis en fumé, sans que l’on ait réduit ne fût-ce que d’un pour cent, la dépendance aux hydrocarbures, (qui représente toujours 98 % de recettes), ni édifier une industrie moderne et une nouvelle agriculture qui eussent pu donner du travail et nourrir les algériens, en l’absence du pétrole. Boumediene, Bouteflika resteront à jamais, comme la plus impitoyable malédiction qui s’est abattue sur l´Algérie. Ils sont á 100% la cause de tous les malheurs/désastres de l´algérie et pour cause, c´est le même parti (FLN) qui gouverne l´algerie et cela depuis… 1962 et continue toujours á le faire, avec un cinquième mandat malgré la maladie grave de bouteflika… avec un bilan médiocre malgré le pétrole et le gaz, une vraie catastrophe!!! D´ici… Lire la suite »

Beb el ouad
Invité
Beb el ouad

Un homme unique et toute l’Algérie la pleuré et toute l’Algérie l’aimer, regardé le jour de l’enterrement le monde entier avait peur de lui même les russes, alors ce qui le critique maintenant vous avez boutf soyez heureux

Mohammad hassan
Invité
Mohammad hassan

Bientôt explosera la vérité du traitre le mensonge. Boumediene. Il a conclut un accord secret avec le roi Hassan 2 de lui restituer Tindouf et bBéchar. Contre un appui pour sa marche sur Alger. Après sa réussite de la prise du pouvoir d’Alger. Il a embarqué toute la résistance dans une guerre contre le Maroc qu’il a programmé. Du coup il s’est débarrassé des armés résistantes à son putsch. La suite c’est l’Algérie sioniste massonique qu’il a créer de toute pièces dont on voit le fruit amère d’aujourd’hui.

Tahar
Invité
Tahar

Relis l histoire pauvre type, la caravane avance et les caniches abboyent

Lyon
Invité
Lyon

l’Algérie est toujours jalouse du Maroc. Aujourd’hui l’Algérie est devenue un pay arrière . sans l’industrie ni agriculture. un pay qui a beaucoup perdu son temps à cherché des problèmes à son voisin le Maroc.il pense que ils est fort mais en réalité il est faible économiquement et politiquement.

Msnsn
Invité
Msnsn

Certains commentaires me font penser qu’ils ont été rédigés avec des milliards de tonnes de sentiments de haine et de deux neurones seulement.

algérien
Invité
algérien

Alah yarhamou
un vrai homme nul ne peut l’oublier la majorité l’aime

BEZZA AHMED
Invité
BEZZA AHMED

En quoi boukaharouba était-il un homme d’Etat ? En quoi ses discours faisaient vibrer les gens ? Alors, tout le monde le sait : il était un caporal, militaire de métier, inculte, ignorant et nerveux. Arrivé au pouvoir par accident, quitté le pouvoir par accident, puis qu’il a été éliminé physiquement par ses propres camarades. Une tache noire dans l’histoire de l’Algérie, une catastrophe pour son propre pays et pour le Maghreb entier. Ces successeurs, de mêmes, aucun d’eux n’a été élu. Sa continuité naturelle, elle est là, elles n’est que son ministre des Affaires Etrangères et son camarade de « combat ». L’histoire retiendra une chose, pour ce dernier : 1 100 000 000 000 de Dollars, issus de la rente pétrolière, lapidés pour l’achat de paix sociale. Tout un pays qui dépend exclusivement des factures d’hydrocarbure, Tout une société, figée, incapable de faire émerger un président à sa… Lire la suite »