Quand Fabius lorgnait sur le « carnet d’adresse » de Compaoré

Partages

L’ex président du Burkina Faso, Blaise Compaoré, avait les faveurs de Laurent Fabius pour prendre la présidence de l »OIF. « Il faut, affirmait-il dès mars 2013, conserver le carnet d’adresse de Blaise ». Hélas pour leministre français, Comparoe a décliné la proposition

Partages