Quand en Centrafrique, un député sort son pistolet

Mondafrique
Partages

Le député Alfred Yékatombe, élu de la circonscription de Mbaïki 2, s’est levé brusquement, arme au poing. L’hémicycle s’est vidé.

Après la déchéance du président de l’Assemblée Nationale, Abdou Karim Meckassoua, vendredi dernier, les députés élisent, dans les trois jours qui suivent, un nouveau président de l’Assemblée nationale. C’est à cet exercice que les élus ont tenté de se livrer le lundi 29 octobre.

Panique générale

Trois candidatures ont été annoncées. A peine le premier candidat a-t-il fini sa présentation que le député Alfred Yekatom, alias Rombo s’est levé et que tout a chamboulé. On ignore la motivation de ce député à la gâchette facile.

Partages
Article précédentL’attentat suicide à Tunis, un sérieux avertissement
Article suivantTunisie, Lotfi Brahem réclame 500000 euros à Mondafrique
Ancien du Monde, de Libération et du Canard Enchainé, Nicolas Beau a été directeur de la rédaction de Bakchich. Il est professeur associé à l'Institut Maghreb (Paris 8) et l'auteur de plusieurs livres: "Les beurgeois de la République" (Le Seuil) "La maison Pasqua"(Plon), "BHL, une imposture française" (Les Arènes), "Le vilain petit Qatar" (Fayard avec Jacques Marie Bourget), "La régente de Carthage" (La Découverte, avec Catherine Graciet) et "Notre ami Ben Ali" (La Découverte, avec Jean Pierre Tuquoi)