Présidentielles Mali, la menace d’une fraude massive

Partages

Alors que le deuxième tour de l’élection présidentielle au Mali doit avoir lieu ce dimanche 22 aout, la crainte d’une fraude massive de la part des partisans du président sortant IBK est présente chez les observateurs internationaux comme dans les partis d’opposition 

Les observateurs de l’Union Européenne ont appelé mardi le gouvernement malien à observer davantage de transparence et à garantir l’accès aux bureaux de vote au second tour de la présidentielle dimanche prochain, et l’opposition a manifesté à Bamako pour dénoncer la « fraude » au premier tour.« A l’approche du second tour, il serait souhaitable que les autorités prennent toutes les mesures nécessaires de manière à garantir le droit de vote à tous les électeurs », a souligné dans un communiqué la chef de la mission de l’UE, Cécile Kyenge.

Partages
Article précédentLettre ouverte à Macky Sall (1/2), L’héritage colonial indéfendable
Article suivantEntre Trump et Erdogan, plus rien ne va !
Ancien du Monde, de Libération et du Canard Enchainé, Nicolas Beau a été directeur de la rédaction de Bakchich. Il est professeur associé à l'Institut Maghreb (Paris 8) et l'auteur de plusieurs livres: "Les beurgeois de la République" (Le Seuil) "La maison Pasqua"(Plon), "BHL, une imposture française" (Les Arènes), "Le vilain petit Qatar" (Fayard avec Jacques Marie Bourget), "La régente de Carthage" (La Découverte, avec Catherine Graciet) et "Notre ami Ben Ali" (La Découverte, avec Jean Pierre Tuquoi)