Les pétrodollars perdus du Maroc

Partages

Crise pétrolière oblige, les monarchies du Golfe, proches du Royaume marocain, sont largement revenues sur leurs promesses. 

Les principaux pays du Golfe s’étaient engagés à apporter au royaume chérifien une aide financière directe d’1,3 milliard de dollars au titre de l’année 2015. Rabat n’a finalement perçu que 370 millions de dollars.

D’après plusieurs économistes, l’aide promise par les monarchies du Golfe a nettement baissé par rapport à 2014, où elle avait atteint 1,3 milliard dollars. Ce recul est dû à la dégringolade des prix du pétrole, mais également à la hausse des dépenses militaires. L’Arabie Saoudite et des Emirats Arabes Unis sont très engagés au Yémen et en Syrie.

Il faut rappeler qu’au lendemain du « printemps arabe », Ryad, Abou Dhabi, Koweït et Doha avaient promis d’apporter une aide financière de 5 milliards de dollars à Rabat.

Partages