Ouagadougou, le commanditaire des attentats reconnu

Partages

Selon les services de renseignement du Burkina-Faso, Ayouri al-Battar serait le commanditaire de l’attaque terroriste de Ouagadougou du début de ce mois de mars. Il fait partie du groupe « Al-Mourabitoune », le bras droit armé d’Al-Quaïda au Maghreb Islamique (AQMI), qui défie la France dans le Sahel.

Selon les services de renseignements burkinabé, «Ayouri al-Battar aurait passé la frontière entre le Mali et le Burkina aux alentours du 10 février, en passant par le pays dogon et la région de Bandiagara qui jusqu’à aujourd’hui a été préservée d’attaques djihadistes. Les autres membres du commando l’auraient ensuite retrouvé au Burkina quelques jours plus tard.

Ayouri al-Battar n’aurait pas été tué et serait toujours en fuite. Il est aussi suspecté d’être le commanditaire de l’attaque de janvier 2016 contre le « Cappuccino à Ouagadougou qui a causé la mort de 21 personnes.

Cette attaque est peut-être déjà la résultante de la fusion des  groupes « Al Mourabitoune », « Ansar Eddine » et la « Katiba Macina »  d’Amadou Khoufa (qui agit dans la région de Mopti et le centre du Mali) et qui ont choisi Iyad Ag Ghali comme chef pour une nouvelle organisation qui prendrait le nom de « Jamaât Nasr Al islam Wa Al Mouminin » (Groupe pour la victoire de l’islam et des fidèles).

 

Les forces sécuritaires du Burkina « submergées » par l’attaque terroriste

Mali, l’imam Dicko: « Ignorez les djihadistes »

Attaque terroriste au Burkina-Faso

Partages