Or noir, Total au mieux avec Sassou

Après une période d’incertitude, le président de Total, Patrick Pouyanné, a renoué avec le régime congolais

Alors que la crise financière du Congo est loin d’être réglée, que la protection des droits et libertés de tous les Congolais n’est pas garantie [8], les affaires continuent. Fin novembre 2020, le groupe pétrolier Total, en association avec plusieurs partenaires dont Eni, a renouvelé pour vingt ans son contrat de gestion du terminal de Djeno, près de Pointe-Noire, qui centralise l’ensemble de la production du pays avant exportation. « Au Congo, l’histoire de Total va continuer en bonne confiance avec les autorités du pays », a déclaré son PDG, Patrick Pouyanné, après une audience avec Denis Sassou Nguesso, lequel demeure un grand allié de la France.

Previous articleLe Parquet de Paris: Parfait Kolelas bien mort du Covid
Next articlePalestine, les dirigeants israéliens passibles de la CPI
Ancien du Monde, de Libération et du Canard Enchainé, Nicolas Beau a été directeur de la rédaction de Bakchich. Il est professeur associé à l'Institut Maghreb (Paris 8) et l'auteur de plusieurs livres: "Les beurgeois de la République" (Le Seuil) "La maison Pasqua"(Plon), "BHL, une imposture française" (Les Arènes), "Le vilain petit Qatar" (Fayard avec Jacques Marie Bourget), "La régente de Carthage" (La Découverte, avec Catherine Graciet) et "Notre ami Ben Ali" (La Découverte, avec Jean Pierre Tuquoi)