Nous sommes tous Charlie

Partages

Un commando terroriste a provoqué un carnage ce matin au coeur de Paris au siège du journal Charlie Hebdo. Trois hommes lourdement armés ont ouvert le feu dans les locaux de la rédaction. En tout, douze personnes ont été tuées, dont les dessinateurs Cabu, Charb, Tignous et Wolinski. Toute la rédaction de Mondafrique dénonce cet acte barbare et publie quelques unes des dernières couvertures du célèbre journal satirique.

Trois hommes armés de kalachnikovs, de fusils à pompe et d’un lance roquette ont lancé une attaque sanglante contre le siège de Charlie Hebdo dans le 11ème arrondissement de Paris. En tout, 12 personnes auraient été tuées dont les dessinateurs Charb, Cabu, Wolinsky, Tignous ainsi que l’économiste et écrivain Bernard Maris. Quatre personnes sont grièvement blessées. Une vidéo largement relayée par les médias montre deux des hommes armés prenant la fuite à bord d’un véhicule noir après avoir abattu à bout pourtant un policier blessé à terre. Avant de rentrer dans la voiture l’un d’entre eux s’écrie: « On a vengé le prophète ».

Tout, sauf des amateurs

Cet attentat d’une ampleur sans précédent en France est d’autant plus inquiétant qu’il semble avoir été bien préparé. Non seulement la qualité de l’équipement des assaillants prouve qu’ils s’agit de combattants entraînés, mais les tireurs semblaient également savoir que la réunion hebdomadaire de la rédaction avait lieu le mercredi matin. Les tireurs auraient  par ailleurs profité du passage d’une factrice pour pénétrer dans les locaux de Charlie Hebdo.

Matignon a annoncé que le plan Vigipirate est relevé au niveau « alerte attentats », le niveau le plus élevé, dans toute l’Ile de France.

La rédaction de Mondafrique, en hommage à nos confrères de Charlie Habdo, publie quelques unes des dernières couvertures de l’hebdomadaire, dont celle de ce tragique mercredi 7 janvier 2015.

 

 

En 2007, Charlie Hebdo avait été poursuivi pour cette une dessinée par Cabu. Le journal avait ensuite été relaxé par le Tribunal de grande instance de Paris.

Le dernier dessin de Cabu, dans le Canard Enchaîné d’aujourd’hui mercredi 7 janvier

 

Partages