Niger, le Palais luxueux du trafiquant « Petit Boubé »

Partages

L’ancien porteur de valise Boubé Hima, plus connu sous les sobriquets de « Petit Boubé » et « Style Féroce », s’est spectaculairement enrichi depuis l’arrivée au pouvoir du président nigérien, Mahamadou Issoufou.

Le Palais luxueux érigé à côté du club équestre de Niamey (voir photos) en témoigne : or, marbre, mobilier d’époque, piscine – agrémentée d’un troupeau d’éléphants factices venus boire – station service pour sa flotte de véhicules de luxe. Ce Palais brille de mille feux dans la nuit, y compris quand toute la ville est privée d’électricité.

Trois autres demeures hors du commun ont été bâties dans le même quartier de la capitale, sur des terrains achetés cash par l’homme d’affaires. La rumeur publique leur prête des propriétaires occultes de très haut rang.

Des budgets d’armement détournés

Petit Boubé est le plus connu des intermédiaires cités dans le cadre d’un fracassant rapport d’inspection au ministère de la Défense faisant état de fausses factures, de commissions occultes et de marchés d’armement non livrés, pour des montants sont sans précédent dans le pays.

Son nom est apparu il y a plusieurs années dans des détournements de millions de dollars d’armement au Nigeria, où il aurait été le complice du conseiller spécial en sécurité du président Goodluck Jonathan, Sambo Dazuki.

Partages
Previous articleCoronavirus, panique à l’aéroport de Tunis
Next articleRien ne va plus entre le Maroc et les Emiratis
Ancien du Monde, de Libération et du Canard Enchainé, Nicolas Beau a été directeur de la rédaction de Bakchich. Il est professeur associé à l'Institut Maghreb (Paris 8) et l'auteur de plusieurs livres: "Les beurgeois de la République" (Le Seuil) "La maison Pasqua"(Plon), "BHL, une imposture française" (Les Arènes), "Le vilain petit Qatar" (Fayard avec Jacques Marie Bourget), "La régente de Carthage" (La Découverte, avec Catherine Graciet) et "Notre ami Ben Ali" (La Découverte, avec Jean Pierre Tuquoi)