Moulay Hicham expulsé de Tunisie

Partages

Alors qu’il avait longtemps chanté les louanges du printemps arabe, notamment l’exemple tunisien, le prince Moulay Hicham, affublé par la presse du surnom du prince rouge en raison de ses critiques acerbes contre certains régimes arabes et notamment la monarchie marocaine, vient d’être expulsé manu militari par les autorités tunisiennes. Des policiers ont débarqué à l’hôtel Mövenpick où le prince séjournait pour donner une conférence à Tunis et l’ont embarqué vers un commissariat du centre-ville où un avis d’expulsion lui a été signifié. Puis il a été accompagné à l’aéroport où il a pris le premier avion à destination de Paris

De sources diplomatiques tunisiennes, la décision d’expulsion du prince Moulay Hicham relève exclusivement de la souveraineté de ce pays. D’autres sources n’excluent pas quelques pressions de la part des Emirats Arabes Unis, très influents à Carthage. L’annonce d’une conférence donnée prochainement par Moulay Hicham chez les frères ennemis qataris a fortement agacé.

Les cousins saoudiens du prince rouge voyaient également dans cette conférence donnée à Doha « une marque de soutien au Qatar » au moment où leur pays est engagé dans une bataille diplomatique contre Cheikh Tamim.

Partages