Vous aimez Mondafrique? Soutenez nous….

Fort de ses 500.000 visites mensuelles après deux ans d’existence, Mondafrique a plus que jamais besoin du soutien financier de ses lecteurs

Avec quelques subsides, une maigre équipe, beaucoup d’énergie et une volonté d’indépendance chevillée au corps, nous sommes parvenus, en deux ans, à imposer notre marque. En France et en Algérie, deux pays qui agrègent les deux tiers de nos internautes, mais aussi au Maroc, en Côte d’Ivoire, au Niger, au Gabon et jusqu’aux États-Unis et au Canada (10% de notre public!), la notoriété de notre site est désormais réelle.

Les opposants frappent à la porte du petit local de onze mètres carrés que nous occupons rue d’Alger, au cœur de Paris. Parfois, ce sont des ministres africains, des humanitaires généreux ou des « sorciers blancs » à la réputation sulfureuse.

Nos atouts? Une équipe métissée de journalistes, un réseau de correspondants sur place et une ligne éditoriale claire: mordre là où cela fait mal; lutter contre les conservatismes, la mauvaise gouvernance, les bakchichs, l’absence de pluralisme; favoriser les passerelles entre le Nord et le Sud, guetter les premières lueurs d’un printemps africain.

Raconter cette Afrique de plein pied avec le monde, ce « Mondafrique » bouillonnant, imprévisible et happé par sa jeunesse, tel est notre carburant. Et notre plaisir.

Vous nous aimez? Soutenez nous…

L’aventure n’aurait pas été  possible sans la générosité de quelques mécènes soucieux de bonne gouvernance, de lutte contre l’intolérance, de diffusion du pluralisme. Mais ce mode de financement n’est pas suffisant. Le passage au payant, dans un monde du Net habitué au gratuit, n’est pas, pour l’instant, une solution. En revanche, nos lecteurs qui apprécient l’indépendance et la qualité de nos articles doivent nous aider financièrement pour nous permettre de continuer l’aventure.

NOUS AVONS BESOIN DE VOTRE SOUTIEN FINANCIER

Pour nous aider, vous avez deux possibilités

1 Un virement totalement sécurisé par carte bleue en cliquant sur le lien suivant : http://www.mondafrique.com/faire-un-don/

2. L’envoi d’un chèque au groupe Mondafrique, 5 rue d’Alger, Paris 75001, à l’ordre de « Mondafrique »

Previous articleFoot : victoire des Emirats contre le Qatar
Next articleUne quinzaine de soldats tués au Mali
Ancien du Monde, de Libération et du Canard Enchainé, Nicolas Beau a été directeur de la rédaction de Bakchich. Il est professeur associé à l'Institut Maghreb (Paris 8) et l'auteur de plusieurs livres: "Les beurgeois de la République" (Le Seuil) "La maison Pasqua"(Plon), "BHL, une imposture française" (Les Arènes), "Le vilain petit Qatar" (Fayard avec Jacques Marie Bourget), "La régente de Carthage" (La Découverte, avec Catherine Graciet) et "Notre ami Ben Ali" (La Découverte, avec Jean Pierre Tuquoi)