Mobilisation en Afrique pour libérer Soumaïla Cissé

Partages

À l’initiative de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, présidée par Amadou Soumahoro, président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, le Parlement panafricain, présidé par Roger Nkodo Dang, et l’Union parlementaire africaine, présidée par Mohamed Ali Houmed, président de l’Assemblée nationale de Djibouti, ont, au nom de leurs organisations respectives, appelé à la libération de leur collègue, frère et ami Soumaïla Cissé.Cela s’est passé le 25 mars dernier alors qu’il était en campagne électorale dans la circonscription de Niafunké, région de Tombouctou au Mali, dans le cadre des élections législatives du 29 mars et 19 avril 2020. Ce jour-là, Monsieur Soumaïla Cissé, parlementaire, président de l’Union pour la république et la démocratie au Mali, a subi une attaque armée de son convoi par des individus armés non identifiés au cours de laquelle il a été enlevé, son aide de camp tué et deux membres de sa délégation grièvement blessés.

Partages