Mauritanie, des menaces contre Biram

Partages

Retenu plusieurs heures, le mardi 20 février par la direction de la Sureté de Nouakchott à la suite de plusieurs manifestations du mouvement IRA qu’il dirige, le leader anti esclavagiste Biram Abeid a déclaré qu’il avait été menacé de prison et même de mort par les policiers présents. Il a redit sa volonté de lutter contre « une dictature qui use de violence » contre la population mauritanienne.

Partages