Mauritanie, le blogueur Ould M’Kheitir disparu

Partages

«Sans nouvelles»de son client, Mohamed Ould M’Kheitir, un blogueur condamné à mort en 2014 pour apostasie, dont la peine a été réduite à 2 ans de prison à la faveur d’un repentir constaté en appel le 9 novembre 2017, maître Fatimata M’Baye, conseil constitué du jeune homme, est déterminée à faire bouger les lignes.

En effet, cette avocate au barreau de Nouakchott, par ailleurs présidente de l’Association mauritanienne des droits de l’Homme (AMDH), véritable icône dans le domaine de la défense des droits humains, soutient désormais «la thèse d’une disparition forcée» de son client.

Ce, dans un contexte où les autorités de Nouakchott campent sur la version«d’une détention administrative quelque part à Nouakchott, pour assurer la sécurité de Mohamed Ould M’Kheitir».

Partages