Maroc-France : des visas refusés mais pas remboursés

Hélène Le Gal, l’ambassadrice de France au Maroc,  est « aux abonnés absents », se désole Bouazza Kherrati, le président de la Fédération marocaine du droit des consommateurs.

Dans un courrier, le 17 août 2022, il a demandé à l’ambassadrice de France au Maroc de rembourser les coûts engagés par les demandeurs de visas dont le dossier a été retoqué (prix du visa Schengen de 80 euros, frais de dossier facturés par une société intermédiaire…). Cette pratique généralisée dans tous les consulats français commence à faire des vagues – surtout en Afrique où la moyenne des refus reste plus élevée qu’ailleurs. Dans un tweet daté du 12 septembre, Le Gal s’est félicitée non sans rire que les étudiants marocains sont 46000 et « première nationalité étrangère, un chiffre en constante augmentation ! ». Le nombre de refus, quant à lui, est systématiquement passé sous silence.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.