Maroc, Benkirane conserve sa voiture officielle

L’ancien chef du gouvernement islamiste Abdeliha Benkirane, écarté par le roi du Maroc, Mohamed 6, il y a un peu plus d’un mois, fait encore l’objet de quelques égards de la part du Palais royal. Le patron du mouvement islamiste, le PJD, qui a également démissionné de mandat de député, bénéficie toujours d’une protection au niveau de son domicile. Il a également gardé sa voiture de fonction, suite à une intervention du palais, alors qu’il voulait la rendre après son départ de la primature. Des signes qui démontrent que la monarchie marocaine sait savamment manier la politique du bâton et de la carotte.

Previous articleLe droit de réponse de Jean-Yves Ollivier
Next articleMaroc, le patron d’une télé privée fait du zèle
Ancien du Monde, de Libération et du Canard Enchainé, Nicolas Beau a été directeur de la rédaction de Bakchich. Il est professeur associé à l'Institut Maghreb (Paris 8) et l'auteur de plusieurs livres: "Les beurgeois de la République" (Le Seuil) "La maison Pasqua"(Plon), "BHL, une imposture française" (Les Arènes), "Le vilain petit Qatar" (Fayard avec Jacques Marie Bourget), "La régente de Carthage" (La Découverte, avec Catherine Graciet) et "Notre ami Ben Ali" (La Découverte, avec Jean Pierre Tuquoi)