Mali, treize militaires français tués dans un crash aérien

Partages

La collision, lundi 25 novembre, de deux hélicoptères engagés dans une mission de combat contre des djihadistes a couté la vue de treize militaires français. Il s’agit du plus lourd bilan humain essuyé par les militaires français depuis le début de leur déploiement au Sahel en 2013, et l’une des plus grandes pertes de l’armée française depuis l’attentat du Drakkar au Liban en 1983, qui avait fait 58 morts.

Les treize militaires qui ont perdu la vie lors de cette opération faisaient partie du 5e régiment d’hélicoptères de combat de Pau, du 4e régiment de chasseurs de Gap, du 93e régiment d’artillerie de montagne de Varces et du 2e régiment étranger de génie de Saint-Christol.


.

Partages