Mali: la victoire éclatante du candidat d’IBK au Parlement

Partages

Le Mali a élu, le lundi 11 mai,  un nouveau président de l’Assemblée nationale en la personne de Moussa Timbiné, candidat du chef d’Etat malien IBK.

Une libre opinion de Bacary Camara

Le nouveau président de l’Assemblée nationale du Mali, Moussa Timbiné

Plébiscité depuis quelques heures par ses pairs (134 voix sur 147 députés), comme étant le nouveau président de l’Assemblée nationale du Mali, l’honorable Moussa Timbiné devient du coup, la troisième personnalité politique de notre pays. Un sacré triomphe électoral pour ce fidèle du président IBK, et qui est à la fois président national des jeunes du RPM et de la J-EPM.

Place à l’essentiel

Les querelles de chiffonniers, dont les maliens sont souvent si  friands, leurs conversations de « grins »(cercles de causerie),  leur capacité à escamoter les questions essentielles du pays n’auront aucune chance de prospérer. Face aux nombreux défis qui pointent à l’horizon,  le nouveau promu devra vite aller à l’essentiel, pour  faire face aux dossiers chauds et sensibles, qui vont bientôt s’accumuler sur le bureau du parlement. Au Nord-Mali, une crise politico-sécuritaire continue encore d’impacter négativement sur le développement économique de notre pays.

La résolution de cette crise va nécessiter forcement des reformes hardies et vigoureuses. O comprend alors aisément pourquoi, le président IBK a ainsi porté sa confiance totale à ce « fidèle parmi les fidèles », pour conduire les destinées de la nouvelle Assemblée nationale.

L’honorable Moussa Timbiné n’est plus à présenter, car il était le 1er vice-président de la législature sortante. C’est un jeune leader charismatique, influent et respecté, par une frange très importante de la jeunesse malienne. Un atout de taille au regard du contexte socio-politique actuel.  Comme vous le savez, le président IBK avait placé le second mandat, sous le signe de la promotion de la jeunesse. L’honorable Moussa Timbiné devient à 46 ans, le plus jeune à occuper ce poste dans l’histoire politique de notre pays. Le bureau politique national du parti présidentiel avait  choisi  à l’interne« son candidat » au poste, mais ce choix a été vite rejeté par le président IBK, seul maitre à bord du bateau présidentiel, au profit du candidat de la jeunesse, l’honorable Moussa Timbiné.

IBK plus fort que son parti

Il est intéressant de noter que le président IBK, qui se faisait appeler autrefois « Kankeletiguii » (celui qui tient toujours ses promesses) a été en réalité toujours plus fort que son parti. Souvenez-vous, que le RPM avait seulement  11 députés, avant les élections présidentielles de 2013.C’est après le sacre historique d’IBK au cours des élections présidentielles de 2013, que le parti des tisserands va franchir la barre des 60 députés et devenir du coup la majorité parlementaire. Ce parti a également engrangé au cours des dernières élections communales de novembre 2016, le plus grand nombre de conseillers communaux à travers notre pays. C’est vous dire….

Moussa Mara était aussi candidat au perchoir, mais il n’a pu obtenir que 08 voix sur 147

Partages