Mali, la rue conteste l’élection d’IBK

Partages

L’opposition reste mobilisée au Mali contre les conditions dans lesquelles Ibrahim Boubacar Keita, surnommé IBK, aurait été réélu président du pays

Des milliers de partisans de l’opposant Soumaïla Cissé, officiellement battu à la présidentielle mi-août par le président sortant Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), ont marché samedi 25 août à Bamako pour contester les résultats de ce scrutin.

« Non aux résultats proclamés » ou « IBK, ne vole pas notre victoire », pouvait-on lire sur des pancartes lors de cette marche dans le centre de Bamako, sur une dizaine de kilomètres.

Les manifestants ont été encadrés sans incident par les forces de l’ordre. « Nous voulons un pays en paix, tranquille, stable, mais pas un pays où le président est élu par la fraude, le bourrage des urnes et la falsification des résultats », a déclaré Soumaïla Cissé lors de la marche à Bamako.

Partages