Mali : les combattants du MNLA arrêtés par Barkhane ont été libérés

Partages

Hier matin, mardi 12 avril, à Kidal, dans le nord Mali, la force française anti terroriste Barkhane a arrêté huit combattants du MNLA munis d’armes et de munitions dans le quartier Aliou tenu par les rebelles touaregs à proximité du camps de la force onusienne Minusma. Parmi les personnalités arrêtées figurent deux hauts gradés du MNLA dont M’barek Ag Mossa et Ahmed Ag Barka. Suspectés de trafic d’armes, tous ont été libérés dans la nuit.

Dans la même matinée du 12 avril, un convoi militaire transportant plusieurs soldats a été touché par une mine causant la mort de trois militaires français et faisant plusieurs blessés.

Un véhicule de la Minusma a également sauté sur une mine dans la zone d’Aguel Hoc, au nord ouest de Kidal causant la mort de deux personnes. Dans la région de Gao, le camp de la Minusma d’Assongo a été la cible de tirs d’obus au cours de la nuit.

Partages