“En Marche” choisit le Polisario

Partages

Leila Aïchi, la candidate d’ “En Marche” pour la neuvième circonscription des Français de l’étranger Maghreb-Afrique de l’Ouest, a bénéficié de sa proximité avec François Bayrou. Son nom est apparu sur le site du mouvement d’Emmanuel Macron tard dans la soirée du jeudi 11 mai.

C’est dans l’urgence en effet qu’il fallut remplacer le candidat retenu dans la première liste publiée jeudi matin par “En Marche”. Le fils de Marielle de Sarnez, Augustin Augier, dont le nom avait été publié, a fait savoir en effet dans la journée qu’il n’était plus candidat dans la 9e circonscription des Français de l’étranger. Une façon de se solidariser avec sa mère qui n’avait pas obtenu la circonscription de son choix à Paris. Et un bug de plus. Compte tenu de la grosse colère de François Bayrou contre les premiers choix retenus par En Marche, il ne fallait pas priver ses amis d’une circonscription gagnable. Ce fut la chance de Leila Aichi, sénatrice verte depuis 2011 passée au Modem en 2016.

L’investiture n’est pas une bonne nouvelle pour le Maroc. Cette sénatrice passe en effet au Palais du Luxembourg pour engagée en faveur du Polisario. Dans un communiqué daté du 30 janvier 2013, diffusé à l’occasion de la tenue d’un colloque au Palais du Luxembourg sur la situation du Sahara occidental, la sénatrice de Paris avait prophétisé que le territoire pourrait connaître le même sort que le Nord-Mali, dénonçant la politique de la France pour « son alignement avec le Maroc ».

 

i

Partages