Mauritanie, l’ONG Sherpa menacée de plainte

Partages

Courroies de transmission du régime mauritanien à Paris, les avocats Jemal Taleb et Eric Diamantis, tout juste rentrés de Nouakchott où ils étaient accompagnés d’un troisième confrère, vont déposer deux plaintes devant la justice française. La première action serait intentée pour diffamation contre l’ONG Sherpa, créée par l’avocat Willliam Bourdon, qui vient de publier un rapport sur la corruption en Mauritanie. La seconde plainte serait déposée pour corruption contre l’homme d’affaires et opposant au régime mauritanien, Mohamed Bouamatou, connu pour ses activités de mécénat et d’aide à la société civile mauritanienne. Lors de leur séjour en Mauritanie, les avocats ont été, semble-t-il, en contact étroit avec un proche du président mauritanien Aziz, Hmeyde ould Bah Abdallahi ould Horomtala.

LIRE AUSSI

Mauritanie, l’honneur perdu du juge Jean Louis Bruguière

Partages