L’ivoirienne Rachel Kéke, « femme capable » et vedette du nouveau Parlement français

Rachel Kéke, nouvelle élue de gauche dans la 7ème circonscription du Val de Marne , « une femme capable » dirait l’ex première dame d’Abidjan, Simone Gbagbo, est une franco-ivoirienne née en 1974 dans la commune très populaire d’Abobo.

Celle qui fut femme de ménage jusqu’à son entrée à l’Assemblée Nationale, ne s’est jamais tenue éloignée de la politique. Elle a quitté son pays en 1999 après le coup d’Etat du général Gueï qui a chassé Henri Konan Bédié du pouvoir. Après plusieurs petits boulots, cette habitante de Chevilly- Larue, trouve un emploi à l’hôtel Ibis des Batignolles. En 2019, elle devient le leader de la contestation, deux ans de mobilisation, huit mois de grève pour obtenir : le paiement des heures supplémentaires, une augmentation salariale, des améliorations des conditions de travail.

En 2021, Rachel Kéke et ses collègues remportent une victoire bruyante, colorée, joyeuse, contre le groupe Accor à qui elles ont donné des sueurs froides. Ironie de l’histoire, l’ancien président Sarkozy, celui qui a fait bombardé le palais présidentiel d’Abidjan en 2011, est administrateur d’Accor.

La rencontre avec Simone Gbagbo

Belle revanche, pour cette maman de cinq enfants, qui avant de se lancer en politique aux côtés de la NUPES est allée voir Simone Gbagbo pour lui demander des conseils. Dans ses soutiens, on compte d’ailleurs quelques femmes activistes de la diaspora ivoirienne en France, membre du mouvement Génération Capable de l’ancienne première dame, ces dernières l’ont surnommée :  « Rachel Kéke la femme capable » !

Previous articleLe 21 juin, la fête de la musique a 40 ans !
Next articleMali, une nouvelle tragédie: au moins 132 morts
Ancien du Monde, de Libération et du Canard Enchainé, Nicolas Beau a été directeur de la rédaction de Bakchich. Il est professeur associé à l'Institut Maghreb (Paris 8) et l'auteur de plusieurs livres: "Les beurgeois de la République" (Le Seuil) "La maison Pasqua"(Plon), "BHL, une imposture française" (Les Arènes), "Le vilain petit Qatar" (Fayard avec Jacques Marie Bourget), "La régente de Carthage" (La Découverte, avec Catherine Graciet) et "Notre ami Ben Ali" (La Découverte, avec Jean Pierre Tuquoi)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.