L’Iran membre permanent de l’Organisation de coopération de Shanghai

L’Iran a signé un mémorandum d’accès au statut de membre « permanent » de l’Organisation de coopération de Shanghai, après 17 ans d’adhésion en tant qu' »observateur ». Ce qui incite à un certain pessimisme sur les négociations actuelles sur le nucléaire iranien

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir Abdollahian, a annoncé, dans un tweet publié mercredi soir, avoir signé le document d’adhésion entière de son pays à l’organisation. Cette signature intervient quelques heures avant le début du Sommet de Shanghai en Ouzbékistan ce jeudi. »Nous sommes maintenant entrés dans une nouvelle phase de coopération économique et commerciale et d’énergies renouvelables », a ajouté le ministre.

Amir Abdollahian a noté que le secrétaire général de l’organisation, Zhang Ming, avait félicité l’Iran pour son adhésion permanente qualifiant cette décision de « développement important ».

En juin 2005, l’Iran a obtenu le statut « d’observateur » au sein de l’organisation tandis que son statut de membre permanent a été approuvé en septembre de l’année dernière, lors du Sommet du Tadjikistan.

La capitale ouzbèke, Samarcande, accueillera le Sommet de l’organisation les 15 et 16 septembre, en présence de chefs d’Etat et d’observateurs.

Mercredi, le président iranien Ebrahim Raïssi est arrivé dans la capitale ouzbèke à la tête d’une délégation de haut niveau pour participer aux réunions du sommet, dans le cadre de sa première visite officielle en Ouzbékistan.

L’Organisation de coopération de Shanghai, créée en juin 2001, comprend huit pays (La Russie, la Chine, le Kazakhstan, Kirghizistan, le Tadjikistan, le Pakistan, l’Inde et l’Ouzbékistan), tandis que la Türkiye est devenue un « partenaire de dialogue » au sein de l’organisation en 2012.

L’Iran, le Pakistan, l’Inde et l’Afghanistan ont rejoint l’organisation en 2005 en tant qu’observateurs alors que l’Inde et le Pakistan sont devenus des membres « permanents » de l’organisation en 2016. L’Iran et l’Afghanistan ont continué à être membres en tant qu’observateurs.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.