Abderezzak Al Nadhouri, le bras droit d’Haftar dans la conquête la Tripoli

Partages

Alors que les troupes du général Haftar menacent la ville de Tripoli, Mondafrique dresse le portrait d’Abderezzak Al Nadhouri, le chef d’Etat Major de l’ANL proche des Egyptiens et des Emiratis

Fidèle parmi les fidèles du maréchal Haftar, Abderezzak Al Nadhouri a directement intégré l’ANL dès sa sortie de prison où il a passé 13 années condamné par Khaddafi. Il fut l’artisan de la bataille de Benghazi contre la brigade « les loyaux » du régime de Khaddafi. Il a perdu un de ses fils Mohammed Al Nadhouri dans un avion militaire proche de la base aérienne d’Al Abrouk près d’Al Beidha en Avril 2016. Il a réussi à anéantir les groupes islamistes dans la Cyrinaique avec sa brigade Al Radaa (« dissuasion »). En Aout 2014, il a été désigné chef des forces armées pour l’Est libyen. Il devient ainsi le numéro deux dans la chaine de commandement après le maréchal Haftar.

En Octobre 2016, il est désigné par le conseil de Toubrouk comme chef militaire pour la zone entre DERNA Est et BenJouad ouest lieu des opérations les plus acharnées contre les djihadistes mais aussi la zone la plus pétrolifère de la Libye.

Al Nadhouri est connu pour son hostilité aux frères musulmans, au Qatar et à la Turquie. Ses sorties médiatiques contre les frères musulmans et les pays cités, lui ont valu le sobriquet du « faucon ». Il a été l’émissaire de Haftar dans les coordinations opérationnelles avec l’armée égyptienne et les Emiratis. Ses ambitions suscitent des émules au sein de l’état-major dont certains de ses membres le considèrent ouvertement comme un agent du président égyptien Al Sissi.

Partages
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Peterson
Invité
Peterson

Le probleme du Algerie est religion. Les Algerien sont fanatique. Democratie pas possible.

GUELLIL
Invité
GUELLIL

Chers compatriotes Bonjours;
Mobilisons-nous contre ce système à commencer par ces 3 personnages nuisibles à L’Algérie ci-joint leurs photos.
Avec Rigueurs et persévérance de notre force par une conduite pacifique, sans relâche de faire appliquer l’article 7 et 8 et le 24 et le 74 et 75 jusqu’aux bouts chers amis Oui jusqu’aux bouts.
L’espérance et la lumière de la démocratie juste et participative avec une liberté pour tous tant attendue par ce grand peuple Algérien elle est presque à notre porter
La victoire nous permet de fleurir la mémoire de nos héros Martyrs de la révolution toute en protège notre mère-patrie Algérie.
Chers compatriotes nous sommes presque à la fin, L’Union fait la force notre sincérité et la loyauté envers notre L’Algérie nous fait rentrer par la grande porte de l’histoire de ce bas Monde vive L’Algérie libre
Dr Ismail GUELLIL