Vous aimez Mondafrique? Votre soutien est précieux

Mondafrique qui rentre dans sa dixième année d’existence le doit à ses fidèles lecteurs qui résident pour moitié en Europe (majoritairement en France, beaucoup au Canada) et pour moitié dans les pays du Maghreb (surtout en Algérie) , du Sahel (le Niger et le Mali en tète)  et du Moyen Orient (notamment le Liban).

Avec quelques 300000 visiteurs par mois pour le site fondé en 2014, 35000 abonnés sur Instagram et 5000 fidèles de nos pages WhattsApp (Afrique, Liban, Niger, Gabon, Algérie, Maroc…etc), « Mondafrique » a imposé une vision pluraliste et originale en matière d’information sur le monde arabe et africain. Depuis le début des guerres en Ukraine et au Moyen Orient, nous ne nous interdisons pas d’accueillir des analyses sur les grands équilibres mondiaux qui ne peuvent pas manquer de se répercuter sur le mode africain et maghrébin. 

Notre positionnement critique vis à vis des pouvoirs en place, la diversité des contributeurs du site -journalistes, diplomates, universitaires ou simples citoyens-, la volonté enfin d’apporter des informations et des analyses qui tranchent avec la reste de la presse ont été nos seules lignes de conduite. 

Nous saluons en cette rentrée le renforcement de l’équipe par l’arrivée de Norbert Navarro, une voix connue et appréciée des auditeurs de RFI qui a quitté, en septembre, la grande radio francophone pour nous rejoindre. 

Notre indépendance est totale.

Nous revendiquons une totale transparence. Deux hommes d’affaires et actionnaires du site, l’un mauritanien et l’autre libanais,  nous permettent de disposer d’un budget annuel de près de 100000 euros. Qu’ils en soient remerciés.

La seule publicité dont nous disposons est celle de Google, qui nous verse 200 euros par mois.

Le fondateur de Mondafrique, Nicolas Beau, contrôle l’actionnariat à hauteur de 60%, ce qui place notre media à l’abri de toutes les pressions.

Seule l’aide de nos lecteurs peut nous permettre de développer toujours plus notre site. 

Vous pouvez verser des contributions via Paypal (voir ci dessous) ou adresser des chèques à l’ordre de Mondafrique et à l’adresse suivante: Nicolas Beau, 12 rue Leuck Mathieu Paris 75020

Article précédentNotre bilan Macron 2023 (2), le Maroc vent debout contre Paris
Article suivantLa population de Gaza menacée de famine
Nicolas Beau
Ancien du Monde, de Libération et du Canard Enchainé, Nicolas Beau a été directeur de la rédaction de Bakchich. Il est professeur associé à l'Institut Maghreb (Paris 8) et l'auteur de plusieurs livres: "Les beurgeois de la République" (Le Seuil) "La maison Pasqua"(Plon), "BHL, une imposture française" (Les Arènes), "Le vilain petit Qatar" (Fayard avec Jacques Marie Bourget), "La régente de Carthage" (La Découverte, avec Catherine Graciet) et "Notre ami Ben Ali" (La Découverte, avec Jean Pierre Tuquoi)

1 COMMENTAIRE

Les commentaires sont fermés.