Liban, l’heureuse chute du dollar sur le marché parallèle

Le  nouveau gouvernement, confronté dès son entrée en fonction l’effondrement vertigineux de l’économie, a été salué…par le marché noir du dollars! Ce n’est pas rien dans un pays dollarisé

Les Libanais au quotidien souffrent sur les plans social, économique, financier, ainsi qu’en termes d’accès aux services publics, sans parler  de l’approvisionnement en essence, en fuel, en médicaments et équipement médical. Lle nouveau gouvernement devra plancher sur la relance des négociations avec le Fonds monétaire international afin d’obtenir une aide internationale indispensable à un redressement économique et financier qui ne saurait attendre.

Dans l’immédiat, l’annonce de la formation du gouvernement a été accompagnée d’un indice positif qui devrait contribuer à décrisper quelque peu l’atmosphère ambiante : la chute importante du taux de change du dollar face à la livre libanaise sur le marché parallèle (marché noir). Le Billet vert s’échangeait ainsi en fin d’après-midi à environ 15 000 livres libanaises contre près de 18 000 LL en début de matinée.

Encore faut-il que ce net redressement de la monnaie nationale ne dure pas ce que durent les roses …

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.