Partages

Dans le discours qu’il a prononcé, le jeudi 11 octobre, pour ouvrir les débats du sommet de la francophonie à Erevan, le président français, Emmanuel Macron a rendu un vibrant hommage au préident tunisien Beji Caïd Essebsi, qui a su ne pas « céder » aux forces obscurrantistes et pomouvoir « des textes fondamentaux » en faveur des droits des femmes.

Sponsored

Partages
Sponsored