L’hommage de « Palestine Film Institute » à Jean Luc Godard

« Les cinéastes français de la Nouvelle Vague sont connus pour leur rejet de la forme cinématographique classique et leur esprit de rébellion contre la tradition. Parmi les cinéastes de cette vague révolutionnaire, Jean-Luc Godard a été le premier à vraiment nous considérer. Il a reconnu notre situation insupportable et a défendu notre cause. Personne en Occident n’a vu la Palestine telle qu’il la décrivait : le miroir de la cruauté et de l’injustice du monde. C’est lui qui a libéré le langage du cinéma et ouvert des horizons inexplorés à la poésie, à l’humanité et au champs des possibles. La Palestine a toujours été présente dans ses engagements pour la liberté.

Les membres du conseil d’administration du Palestine Film Institute et de son conseil consultatif pleurent la disparition du maître du cinéma, Jean-Luc Godard. poète et phare de première ligne. Il nous a appris le courage de dire la vérité et l’art de l’irrévérence face à l’autorité. Il nous a laissé des joyaux cinématographiques qui portent la conscience du monde, à travers son combat le plus représentatif, la lutte pour une Palestine libre et démocratique.

Le cinéma est le lien entre l’art et la justice.

Nous devons à Jean-Luc Godard une visibilité sûre et digne au coeur de son art subtil du cinéma. Comme il s’est toujours tenu à nos côtés, nous allons faire vivre ce qu’il a réalisé, maintenant qu’il n’est plus là, pour toutes les générations, avec amour, dignité et solidarité ».

 

Site du Palestine Film Institut

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.