Une grande manifestation à Tunis dimanche, des jeunes qui émigrent en masse

L’appel à une grande manifestation de protestation, le dimanche 25 juillet, a mis le système sécuritaire tunisien en état d’alerte. Les accès au centre de la capitale ont été tous interdits. Mais le mécontentement contre le système politique dans son ensemble semble plus fort que jamais.
Une présence sécuritaire intense a été constatée par la correspondante de Tunisie Numérique près du palais du Bardo où les protestataires sont allés manifester leur colère contre les représentants parlementaires et contre le gouvernement Mechich
Dans la vidéo tournée par Mondafrique, nous découvrons comment le port luxuriant de Zarzis, à quarante kilomètres de la frontière libyenne, est un des points de départ d’une émigration massive de Tunisiens vers l’Italie ou la France.
Le port de Zarzis fut longtemps un havre de paix où les Tunisiens vivaient de pêche, de la culture des oliviers, de tourisme et grâce aux transferts d’argent de très nombreux émigrés. Aujourd’hui, les jeunes cherchent, dès leur plus jeune âge à quitter leur ville natale pour gagner illégalement l’Europe et l’Italie

Nous avons retrouvé des images d’archives sur le départ du premier chalutier bourré de clandestins qui quitte la Tunisie peu après le départ du dictateur tunisien vers l’Arabie Saoudite.

La pauvreté et la crise provoquent un exode massif des jeunes de ce pays vers l’Europe. Le nombre de Tunisiens arrivés illégalement en Italie atteint plusieurs milliers par an.

La plupart s’embarquent  depuis l’île de Kerkena, à quelques kilomètres de la grande ville de Sfax, ou du port de Zarzis, où nous nous sommes rendus.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.