L’Etat islamique lance un titre en haussa au Nigeria

Un abri détruit par une attaque de l'Etat islamique contre des réfugiés maliens au Niger, le 31 mai.
Partages

L’Etat islamique en Afrique de l’Ouest (ISWAP) intensifie le recrutement dans les pays de la région du Lac Tchad à travers le lancement d’un bi-hebdomadaire digital en haussa, annonce le media nigérian HumAngle. Intitulé Wakiliyar Labarai (Envoyé Spécial), ce titre s’adresse aux sympathisants du groupe dans la langue la plus parlée dans le nord du Nigeria, où elle est la langue maternelle de 44 millions de personnes et la deuxième langue de plus de 20 autres millions. Elle est aussi la langue la plus parlée dans les trois régions les plus peuplées du Niger, en particulier à la frontière sud du pays.

Sur ce site de propagande, l’ISWAP rend compte de ses attaques contre les positions de l’armée nigériane dans le nord-est du Nigeria, dont certaines inconnues jusqu’ici du public, notamment à Askira, une zone supposée sous contrôle de son grand rival Aboubakar Shekau. Il chronique également les attaques menées contre les positions militaires au Mali et au Burkina Faso et inaugure une série sur l’idéologie de l’Etat Islamique. La quatrième partie du site est dévolue à la critique d’Aboubakar Shekau, accusé notamment par l’ISWAP de meurtres indiscriminés de civils. Plusieurs sources ont indiqué à HumAngle que l’unité communication de l’Etat islamique au Sahel planifiait une série d’articles en français, fulfuldé et d’autres langues parlées en Afrique de l’Ouest pour accompagner sa campagne de recrutement.

 

Partages