Les islamistes marocains frôleraient la majorité absolue en 2016

Partages

A une année des élections législatives de 2016, le monde politique retient son souffle au Maroc. La cause. Une simulation réalisée sur la base des résultats obtenus par les différents partis politiques lors du scrutin du 4 septembre dernier et qui donnerait le PJD en tête des législatives avec une fourchette entre 150 et 175 députés au parlement. Ainsi donc, les islamistes deviendraient et de loin la première formation du royaume et tutoierait même la majorité absolue. En se basant sur la même simulation, des partis et non des moindres disparaitraient purement et simplement du paysage politique ou dont la représentation seraient dans les meilleurs des cas ramenée à la portion congrue. Il s’agit de l’Union Constitutionnelle, de l’USFP, de l’Istiqlal et dans une moindre mesure du Mouvement populaire et du RNI.

Partages