Niger, les Etats-Unis rappellent Issoufou à l’ordre

M. Mahamadou Issoufou, Président de la République du Niger
Partages

L’ambassadeur des États-Unis au Niger, Eric P. Whitaker, a rappelé les autorités nigériennes à l’ordre sur la nécessité de respecter les droits de l’Homme lors d’une audience mercredi avec le Président Mahamadou Issoufou.

Il continue de demander des poursuites judiciaires contre les soldats impliqués dans les massacres de civils commis au printemps, dont les preuves ont été rapportées par une enquête de la Commission nationale des droits de l’Homme. Le gouvernement, sous pression de la hiérarchie militaire, ne semble pas prêt à engager une enquête pénale.

L’ambassadeur des Etats-Unis a également réitéré la nécessité de respecter les libertés civiles dans le contexte pré-électoral, alors que les électeurs nigériens sont appelés aux urnes le 27 décembre pour élire leurs députés et un nouveau Président de la République.

« Nous avons également parlé de l’importance des libertés civiles et du fait que les droits de réunion, d’association, de liberté de presse, de parole, de recours et d’expression des citoyens doivent être protégés. J’ai mentionné que le rôle des libertés civiles dans une société libre est amplifié lors des élections», a déclaré le diplomate à la presse. « À cet effet, je lui ai dit à maintes reprises que les élections doivent être transparentes, libres, ouvertes, crédibles et inclusives », a-t-il martelé.

Partages