Les combats entre factions djihadistes rivales continuent

Partages

Al Qaida au Maghreg islamique et l’Etat islamique ont continué à se combattre en juin, au Mali, au Niger et au Burkina Faso, à travers leurs franchises locales, selon un responsable des Nations Unies basé au Mali, contacté par Mondafrique.

Le 1er juin, des affrontements ont été rapportés près de Gao, au Mali, entre combattants du Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans (GSIM) et de l’Etat Islamique au Grand Sahara (EIGS). Le 11 juin, des heurs se sont encore produits à Detembe, dans la région faisant frontière entre le Niger et le Burkina Faso. Sept combattants de l’EIGS et 13 du Groupe de Soutien à l’Islam et aux Mulsulmans, rattachés à Al Quaida, y auraient trouvé la mort

Pour le moment, il semble que le GSIM ait repris des territoires à l’Etat Islamique et qu’il continue à gagner du terrain, de Boulikessi, au Mali, jusqu’à l’Est du Burkina Faso. Il s’est également réimplanté plus solidement à la frontière Niger-Mali, tandis que l’EIGS aurait installé une base près de Dolbel, au Niger.

Partages