Le Quai d’Orsay lance un media en direction de l’Afrique

Le ministère des affaires étrangères, d’après nos confrères de « la Lettre A », travaille sur la création d’un média vidéo en ligne, inspiré notamment de Brut, pour promouvoir les actions de la diplomatie française en Afrique. L’initiative intervient alors que Paris cherche à être plus offensif face aux opérations d’influence étrangères anti-françaises sur le continent 

Plus besoin donc d’«  Excellences  » mais de grands communicants: ainsi en a décidé le chef de l’État. Lors de son discours devant les ambassadeurs, le 1er septembre dernier, il leur a demandé d’être beaucoup plus «  mobilisés sur les réseaux sociaux  », pour contrecarrer «  attaques  » et «  manipulations  » de la propagande russe, chinoise ou turque en Afrique. De plus, sous l’impulsion du chef d’Etat-major le général Burkhard, pour qui « il est indispensable de développer nos capacités d’influence pour gagner la guerre avant la guerre  »

Le Quai d’Orsay s’apprête à créer une sous-direction veille et stratégie. Ce nouveau département doit permettre de renforcer les moyens de la diplomatie française dans la «  guerre informationnelle  », puisque sur ce front-là, comme dans d’autres, virus, énergie, la nation est soi-disant en guerre.

Mais qui est l’ennemi ? Et à moins de créer, comme dans 1984 d’Orwell, un ministère de la vérité, partir au combat sans arme politique, comme l’a montré le conflit au Sahel, c’est prendre le risque de le perdre. Car le nœud du problème est bien là : la communication à ses limites