Le putchiste tchadien Mahamad Déby dénonce les coups d’état

Le putschiste Mahamat Déby condamne le coup d’Etat au Burkina Faso et dans le même temps, cet allié privilégié de l’armée française au Sahel tire sur son peuple lors d’une manifestation

A la tête de l’organisation du  G5 Sahel, qui regroupe cinq Etat, Tchad, Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger, Mahamat Déby Itno, fils d’Idriss Déby, arrivé au pouvoir par un coup de force anticonstitutionnel après la mort de son père n’a pas eu de mots assez durs pour condamner le coup d’Etat au Burkina Faso. Dans un communiqué publié le 25 janvier, le jeune général « condamne énergiquement cette tentative d’interruption de l’ordre constitutionnel. (…) qui est de « nature à mettre en péril les acquis démocratiques dans ce pays membre ». 

Cinq morts et 30 blessés 

Le même, les militaires aux ordres du président tchadien qui se montre si soucieux des « acquis démocratiques » tiraient sur la foule à Abéché faisant au moins 5 morts et une trentaine de blessés.
Le lendemain, selon un tweet de l’opposant Succès Masra, https://twitter.com/Succes_MASRA/status/1486378932320587782, un détachement armé tirait sur les parents des manifestants qui inhumaient les morts de la veille ! Ca se passe comme ça dans les grands pays « démocratiques » !

1 COMMENT

  1. Déby fils de Déby est simplement un héritier alors que les autres sont putchistes.
    Déby fils de Déby a seulement repris une chose familiale appartement au de cujus papa

Comments are closed.